Les chiffres de l'étude 2018 du Privileged Access Threat Report démontrent l'inquiétude croissante des entreprises face aux risques de failles provenant des accès non ou mal sécurisés par leurs employés privilégiés ou prestataires. Alors qu'en France, les chiffres révèlent un taux d'équipement satisfaisant, il semble que les organisations se sentent bien vulnérables. Peut-être les solutions en place ne sont-elles pas adaptées, ou trop peu ergonomiques ?

Lire l'article.