Le paysage de l’information a beaucoup changé depuis l’introduction par l’Union européenne en 1995 de sa Directive sur la Protection des Données visant à préserver la vie privée des citoyens de l’UE. Les quantités, les sources et les types de données que les entreprises peuvent collecter et exploiter n’ont cessé de se multiplier à un rythme exponentiel, tout comme la valeur que les entreprises retirent de ces données.

Le Règlement Général sur la Protection des Données de l’UE (en anglais : GDPR ou General Data Protection Regulation) entrera en vigueur en mai 2018 avec l’intention de mieux protéger la façon dont les informations personnelles des citoyens européens sont collectées, traitées et stockées.