L’Université Toulouse 1 Capitole fluidifie ses interventions à distance

Afin de protéger les activités de ses enseignants-chercheurs en France et à l’étranger, l’établissement opte pour une solution Prise en Main à Distance. Le témoignage de Fabrice Prigent, responsable infrastructure et RSSI de l’Université Toulouse 1 Capitole.

Même si l'Université de Toulouse a 784 ans (son origine remonte à 1229, avant même la Sorbonne), elle grandit encore et accueille  désormais 21 100 étudiants spécialisés en droit-économie-gestion.Et pour gérer ces étudiants basés sur trois campus en France (Toulouse, Montauban et Rodez) et sur trois implantations à l’étranger (Vietnam, Maroc et Vanuatu), l’université s’appuie sur ses enseignants-chercheurs et ses agents administratifs. Ces utilisateurs travaillent en mode local pour les 500 postes administratifs du campus, et en mode nomade pour une part des 500 postes enseignants-chercheurs qui travaillent en grande majorité sur des terminaux mobiles. 

L’informatique de cette population, répartie sur plusieurs continents, fait un usage massif des ordinateurs portables et occasionne, de fait, une augmentation des appels au service d’assistance. Pour remédier à ces faiblesses, la direction informatique de l’Université Toulouse 1 Capitole, gérée par Christian Armengaud, se lance dès lors dans un projet de modernisation et de sécurisation de son support à distance. Et c’est Fabrice Prigent, responsable infrastructure et RSSI depuis 1996, qui est en charge de ce dossier. « Dans les milieux universitaires, les usages des étudiants et des enseignants ont véritablement évolué. Tous utilisent désormais leurs portables. Et c’est d’autant plus vrai pour nos enseignants qui interviennent au Vietnam ou à Vanuatu ». Et comme il le fait remarquer, ces derniers ont davantage besoin de support technique dès lors qu’ils sont à l’étranger et dans des situations de stress liées à des problèmes informatiques. lire la suite>
 

Sana Hales
Boomerang RP

+33 (0)1 75 43 33 82
Try Bomgar button